Presse Ocean du 9 septembre 2017

Klaus sur son site Zeitgeist annonce gratuitement les événements culturels d’ici et d’ailleurs. Photo PO-LH

Zeitgeist, un nouveau site pour annoncer les événements ici et ailleurs

Un site participatif

Klaus, l’homme qui fait vivre le Garage, lance un site pour faire connaître différents événements culturels. Il veut s’inscrire en complément et non en concurrence de ce qui existe déjà. Zeitgeist annonce, exclusivement sur internet, les manifestations, événements, produits liés à la culture à Saint-Nazaire, dans sa région mais aussi dans le reste de la France.

Klaus, son auteur, est installé au Garage. C’est un créateur de sites internet. « J’ai dû en concevoir près de 350 dont un dédié par exemple à la vente de disques autour des musiques contemporaines et free-jazz ».

Début juillet, il a lancé Zeitgeist qui veut dire « Esprit du temps » (NDLR, l’origine est un mouvement artistique des années 20). En 2007, un documentaire qualifié de complotiste, empruntant ce nom, a été diffusé. Klaus se démarque de ce film affirmant : « Jem’inscris
dans l’esprit des années vingt autour de l’art et du partage ».

«Je veux créer un contrepoids à ce système basé sur l’échange »

 

Ce mouvement artistique libertaire « prône la participation et la gratuité », poursuit Klaus. Il affirme vouloir changer de modèle économique, sortir de la boucle : « Je t’annonce ton événement et tu me passes une pub. Je veux créer un contrepoids à ce système basé autour de l’échange ».

Résultat : Zeitgeist permet à chaque association d’annoncer son événement en rentrant sur le site, le type de manifestation, le lieu, la date, le prix…le tout accompagné de photos, vidéos, d’une carte qui localise l’événement et éventuellement de publicité des sponsors.

« C’est gratuit après, évidement, que j’ai validé l’annonce afin qu’il n’y ait pas des contenus commerciaux ou inappropriés. On peut aussi y acheter des livres, disques, billets… ». Tout doit être en lien avec la culture, le monde associatif. Reste qu’en mettant sur son site, d’éventuels contenus publicitaires, Zeitgeist marque un virage dans la gratuité des annonces et porte un coup aux autres sites et magazines qui vendent de la publicité. Klaus
se défend de vouloirs fragiliser quiconque, « je fais du business, autrement, je défends le côté participatif, où chacun s’investit, parle de son contenu, un autre modèle économique ». — Laurent Huou / Presse Ocean / 9 septembre 2017

Klaus sera présent du 14 au 24 septembre au Garage durant la Digital week pour parler de son initiative. Renseignements. www.zeitgeistsaintnazaire.fr

Laisser un commentaire