Participants 3éme Art Fair / Marché d’Art au Garage / 1er au 31 Août 2019


Caroline Evain -Illustratrice cartographe

 

Je marche.
L’ombre danse autour de mes pas.
J’avance.
Un filet d’air, une masse humide.
La lenteur.
La lenteur de mes pas rend le paysage palpable, le paysage goûté, le paysage caressé.
Rien ne compte.
Je marche.
Le paysage se révèle. Le regard s’aiguise et plonge dans les reliefs, dans les plis, dans les détails de ses étendues.
Il plonge maintenant dans l’eau, l’eau reflet, l’eau berceuse.
Et mon corps, ma chair, mes os se refroidissent.
Je flotte.
Je flotte au milieu de ces volumes d’eau, de terre et de ciel.
Je ne suis qu’un point.
Un point fragile.
Ensemble, nous ne formons qu’un amas de matière vivante et fragile.
Caroline Evain

Originaire de St-Nazaire, Caroline Évain a étudié les Arts Appliqués à l’ESAA Duperré (Paris 3ème) puis a obtenu un diplôme d’ingénieure paysagiste validé par la rédaction d’un mémoire de fin d’études sur la cartographie sensible. Illustratrice cartographe indépendante, elle exerce une autre approche cartographique dans le cadre de publications scientifiques : « Villes et rivières de France, CNRS Editions » est son premier ouvrage en collaboration sorti en 2019. Elle met également son art au service de commandes privées.

En parallèle, Caroline Évain continue de mener une recherche personnelle artistique autour de la cartographie et partage son travail lors de différents événements culturels (La Nuit de la Géographie Lyon 2019, au sein de divers festivals ou en galeries éphémères ou permanentes).

Chaque carte débute par une promenade où tous les sens sont en éveil. Prendre le temps de la rencontre entre le paysage et le corps : se laisser absorber, envahir, imprégner. Mettre des mots et laisser la plume rendre palpable les émotions. Illustrations à l’encre et mise en couleurs à l’aquarelle.

Caroline Evain -Illustratrice cartographe
Caroline Evain -Illustratrice cartographe

Martine Le Bidan – Artiste peintre

 

De formation juridique, j’ai depuis toujours été fortement attirée par les arts. D’abord passionnée par le stylisme et la création de vêtements je me suis tournée vers l’encadrement et la sculpture. Mais au fond de moi, je savais que tôt ou tard je viendrais à la peinture. C’est fait. L’abstraction s’est imposée naturellement à moi comme moyen d’expression. Face à une toile blanche, je travaille à l’émotion. Mais parfois, je dessine un croquis succinct avant de passer à la couleur, la créativité faisant le reste. Je laisse toujours une grande part d’inconnu car j’aime être surprise par ma peinture. J’utilise principalement l’acrylique parce qu’elle correspond mieux à mon tempérament. Parfois j’intègre des matériaux divers qui se marient entre eux. Les couleurs chaudes m’attirent et tout particulièrement le rouge dans toutes ses nuances. Ma peinture s’inscrit par la technique et la non figuration dans le courant de l’abstraction lyrique. Elle laisse libre cours à l’interprétation individuelle et propose un imaginaire coloré ou chacun peut y puiser ses propres visions, ses propres sentiments et émotions.

Prix obtenus:

  • Deuxième prix de peinture du jury au salon Mélusin’art à Vouvant en 2010
  • Premier prix de peinture du jury au salon d’art de sucé sur Erdre en 2011
  • Prix de la ville au salon de st Germain les Corbeil mai 2012
  • Toile d’Or décernée par la fédération nationale de la culture française et l’Européan Art Group en 2012 pour l’oeuvre Fantasia
  • Toile d’Or décernée par la fédération nationale de la culture française en 2013 pour l’oeuvre Ligne de vie
  • Médaille d’argent décernée par le jury de l’Académie internationale de l’Ecole de la Loire en 2014
  • Prix de la Nouvelle République au salon des Nouvelles métamorphoses en 2015
  • Toile d’Or décernée par la Fédération Nationale de la culture française en 2015 pour le tableau Seventies

Stéphane Rollot – Création graphique et Multimedia

 

Un désir, une émotion,

Un instant privé, donné, offert, volé,

Un instant surpris, entrevu, vu, imaginé… un instant peut-être oublié !

Le souvenir d’un instant…
Stéphane Rollot

Vous croisez peut-être cette femme tous les jours, Vous lui avez peut-être parlé ce matin, Vous avez peut-être déjeuné avec Elle ce midi, Peut-être est-Elle actuellement si près de vous, Peut-être cette Femme indifférente qui regarde, Peut-être celle-ci qui rougit, ou celle-là qui vous sourit, Et si c’était cette femme penchée sur votre épaule, Elle que vous aimez mais n’avez jamais vue ainsi… Nue


Christophe Rouziou – Photographe

Fasciné par la mer et après avoir passé une quinzaine d’années à sillonner les océans du monde entier, Chris partage aujourd’hui son temps entre la Thailande et le sud de la Bretagne où il allie sa passion pour la photographie avec le monde sous-marin.

 


 

Emmanuelle Rabu – Visual artist & poète

 

La quête identitaire est au cœur des explorations artistiques d’Emmanuelle RABU. Tenter de comprendre ce que nous sommes pour trouver le point de jonction avec l’autre. Ainsi, chaque production, guidée par l’inconscient, est une histoire intime qui s’expose, en espérant provoquer la rencontre. Tous les supports servent ce fil conducteur. Installations, peintures, photos et textes s’associent pour inviter au dialogue. Emmanuelle RABU, rêveuse à plein temps depuis trois ans, vit à proximité de Saint-Nazaire.


Mito – Michel Toussaint – Artiste peintre

 

Mito, Michel Toussaint dans la vie, peintre autodidacte, ancien éducateur spécialisé, expose ses œuvres au Garage à Saint-Nazaire. Une série de sanguines où le crayon fait des miracles sur les sujets traités, que ce soient des nus, des personnages, des situations. Mais cette exposition comporte également des tableaux aux personnages ou animaux constitués autour d’une coque de moule. Le travail de précision, la légèreté des traits et ce petit clin d’œil aux choses de la vie rendent la promenade dans la galerie fort sympathique et agréable à l’œil.


Régine Gauthey

Régine Gauthey – Artiste peintre

 

«  …Tourmente interne ? Vision apocalyptique d’un monde extérieur insupportablement agressif ? Expression bidimensionnelle d’un univers insaisissable, révolte personnelle permanente… La peinture de Régine Gauthey dévoile l’inconscient, celui de l’âme qui l’habite et qui, seul, est ressenti par l’être intérieur, réfléchissant. Ses sujets sont graves, ils sont ceux du temps, fruits de l’intolérance mais aussi parfois de la quiétude introspective ». — Philippe NAYER

Expositions

2018 : Sélection pour la Biennale de la République de Montmartre (Paris)
2015 : Salon ARTvo (Val d’Oise)
2007 : Crédit Mutuel Eckbolsheim (67)
2006 : Espace Culturel Epinal
2001 : Aubette Strasbourg
1998 : Galerie Emmanuel à Kinshasa (RDC)
1997 : Salle Saint Georges à Liège (Belgique)
1996 : Médiatine de Woluwe-Saint-Lambert (Belgique)
1996 : Centre Wallonie-Bruxelles Paris
1996 : Centre Wallonie-Bruxelles Kinshasa (Zaïre)
1995 : Centre Culturel Français Kinshasa (Zaïre)
1994 : Galerie De Clèves Kinshasa (Zaïre)
1992 : Oud-Turnhout (Belgique)
1979 : Musée National Kinshasa (Zaïre)

 


Enzo – Créateur d’objets en fil de fer

 

S’il fallait résumer le travail d’Enzo, on pourrait avancer qu’il s’agit du mariage entre la sculpture et la légèreté. Légèreté du matériau utilise, le fil de fer, qui se déroule en formes arachnéennes. Enzo a le don de transformer un simple fil de fer en objet de décoration. Enzo est né en Alsace, d’un père ébéniste et petit-fils du dessinateur de Jean Bugatti, constructeur de la marque prestigieuse d’automobile à Molsheim. Certainement le berceau de son âme d’artiste. Aussi loin qu’il se souvienne, Enzo – de son nom d’artiste- à toujours dessiné et crée manuellement toutes sortes d’objets.

Aujourd’hui, l’Atelier d’Enzo est un atelier d’artiste typique, caché au fond d’un garage de la cote Atlantique. Enzo y a crée un monde pour ses sculptures en fil de fer. Des œuvres sous les traits d’insectes démesures, de poissons élancées, de mammifères, d’oiseaux et bien d’autres objets comme récemment des mobiles réalisés sous l’influence d’Alexander Calder. L’ancien architecte leur donne vie grâce à une pince et du fil de fer qu’il tord, tend, entortille à l’envi. Des sculptures comme des coups de crayon en deux ou trois dimensions.


Thierry Giraud

Thierry Giraud – Photographe

Originaire de la région nazairienne, Thierry Giraud se passionne très tôt pour la photographie. Bien plus qu’un simple métier pour lui, il participe à plusieurs projets culturels et artistiques, ( « L’art prend l’air », « image expo » …). Fort de ses nombreuses années d’expérience et des rencontres qui les ont accompagnées, ce mordu de la photographie saura comment vous mettre à l’aise devant un objectif . De la simple envie d’avoir de belles photos aux projets les plus audacieux, chaque expérience est unique. Alors si vous hésitez , venez en discuter directement avec lui, il se fera un plaisir de répondre à vos questions.


Arlindo Ramos Photographe a La Baule

Apres de nombreuses années marquées par la passion de la photographie, Arlindo Ramos décide de créer son entreprise. Cette passion naît avec les photos de voyages, mais aussi les portraits. Une photographie, c’est aussi et surtout un univers intime et poétique, inspiré par la tradition des photos en noir et blanc et la vie quotidienne. C’est également une éthique de travail basée sur la confiance et le respect.De ses nombreux voyages, Arlindo Ramos garde le goût de l’évasion, ce qui le fait souhaiter que ses photos fassent de même et dépassent nos frontières. « Je suis subjuguée d’arrêter le temps quelques millièmes de secondes et de voir autant d’émotions sur une photo ».

EXPOSITIONS
Exposition à Mesquer du 19 Aout au 29 Aout 2017
Exposition au Restaurant La Villa à la Baule Du 01 Décembre 2017 au 30 Février 2018
Décembre 2018: Livre pour enfants avec l’écrivain Maryline Martel ( le Bonheur Vrai )
Exposition du 18 Février 2019 à l’hôtel Oceania a Pornichet. Toujours en cour.


Eliane L. Guerin – Artiste peintre

 

Autodidacte, j’ai décidé à l’un des tournants de ma vie, de me consacrer à ma passion, peindre. Je privilégie la peinture à l’huile, pour sa douceur, son « laisser faire », mais aussi, parfois, pour son refus de se laisser faire. Inspiration…Création…deux concepts difficiles à définir. Pour ma part, l’inspiration vient de l’extérieur et de l’intérieur. De l’extérieur…de vécus, de ressentis du(es) monde(s), de l’homme, des hommes, de la nature. De l’intérieur…de ce que le cerveau, l’inconscient, avec sa subjectivité, son éducation, ses apprentissages, ses héritages, ses questionnements, doutes, peurs, son émotivité, sa sensibilité va faire de sa perception de ce monde extérieur. C’est un voyage incessant entre un dehors et un dedans, entre les replis de l’âme et les méandres de la vie, entre l’infini intérieur et l’infini extérieur. Dialogue dont le langage est la matière, les couleurs, les lignes, le rythme…l’ombre et la lumière. Mon inspiration, c’est aussi Soulages, Tapiès, Marfaing, Rothko et…Bilal.


Gaëlle Carrasse

Gaëlle Carrasse – Digital Art

 

Je travaille des images digitales en vue -essentiellement- d’impressions d’estampes numériques (tirages d’art) en séries limitées.

Je démarre presque toujours à partir d’une photo, mais il m’arrive d’avoir comme base un croquis ou même rien du tout. J’utilise dans un logiciel de retouche photo, des filtres, des modes de fusion, et des réglages que j’ai tendance à pousser à l’extrême. De là, je décline des séries qui peuvent s’allonger au fil du temps.

Mon thème de prédilection (même s’il n’est pas exclusif) est la figure. J’aime y effleurer les parts d’ombre et de lumière de l’humain, mais également révéler son unité avec son environnement et l’univers tout entier, le pixel devenant atome. Formellement, j’aime ce que j’appelle « la matière du pixel » et ne souhaite pas recourir à des outils qui me feraient rechercher l’aspect d’une peinture. J’aime obtenir des effets qui soient spécifiques au digital, si bien que la personne intéressée par mon image de loin, soit également surprise par les détails en s’approchant, et y découvre peut-être tout autre chose.

Cet effet de « zoom » est d’ailleurs si l’on veut, mon deuxième thème de prédilection. En effet, il arrive que l’image globale ne me satisfasse pas totalement, mais que le voyage en gros plan m’y fasse découvrir -comme lorsqu’on contemple les nuages- des formes, des figures (encore !) ou des paysages qui me touchent, qui me parlent. Je les recadre, les agrandit, souvent les retravaille, pour en faire des tableaux à part entière.


Éric-Philippe LOISELET

 

ancien designer industriel, entrepreneur & designer digital sous le nom d’ ÉP, Paradiseisnotlost ou Emazigh est un artiste français en “Digital Symbolic Design” née en 1966.

“Le Beau est Utile”

Ancien designer industriel, j’utilise toujours l’approche fonctionnelle du design mais avec les codes millénaires de la géométrie sacrée, pour révéler la présence d’une symbolique universelle et bienfaisante qui nous entoure et nous relie. Je regarde le beau, le bon, le bien et le vrai. Je puise dans les éléments naturels (eau, bois, feu, terre, métal), les formes, les lumières, personnages ou symboles, que je compose numériquement sur les principes du nombre d’or et règles iconographiques pour amplifier & transcrire une symbolique universelle qui nous entoure et impactent notre réalité en diffusant une information harmonieuse, immuable et éminente. Un travail d’infographie, photos digitales et illustrations vectorielles inspirés des territoires du Sud Bretagne qui rayonnent de valeurs symboliques vers l’ailleurs comme vers l’intérieur. C’est pas de la magie, c’est du « Digital Symbolic Design » qui applique les principes millénaires de la géométrie sacrée avec les technologies digitales. Et ça fonctionne très bien, simplement parce que même dans ce monde “connecté” ces valeurs restent vérités.

Infographie, photos digitales et illustrations vectorielles.


Ludovic Riou – Libraire – Les Idées Larges

 

La bouquinerie est née le 15 septembre 2010, à Saint-Nazaire. Elle se veut généraliste. Vous pouvez y trouver des livres d’occasion dans de nombreux domaines : littérature française et étrangère, poésie et théâtre, littérature, jeunesse, arts, sciences humaines, spiritualité, littérature régionale et maritime, voyage. Elle accueille plusieurs milliers d’ouvrages brochés, reliés et illustrés, de tous formats, à tous les prix. Conçue autour d’une grande pièce centrale et de deux plus petites, vous pouvez vagabonder entre les piles de livres, rangées et classées par grands thèmes. « Les Idées Larges » vous invite donc à venir découvrir l’univers du livre d’occasion.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.